Pêche, Pêche en mer

La Daurade Royale : la reine des mers

Avec la Daurade Royale, il faut savoir s’y prendre…De la patience pour la dénicher, de la technique pour la pêcher, la Daurade peut parfois nous donner du fil à retordre mais on l’adore !

Caractéristiques et habitudes

La daurade (ou dorade) appartient à la famille des sparidés. Elle est de la même famille que le sar, le pageot, le marbré… Son nom scientifique est «sparus aurata» mais elle est communément appelée daurade royale. On lui attribue également de nombreux petits sobriquets : «dodo», «gueule pavée», «belle aux sourcils d’or», médaillon, blanquette, plateau (grosse daurade).
Il s’agit d’une des espèces reines de la pêche en mer.

Morphologie de la daurade

La daurade est un poisson puissant, massif possédant un corps ovale gris argenté. Elle possède une trace dorée sur le front, ce qui lui donne son petit air altier ! Une trace noire sur les opercules permet de la reconnaître facilement.

daurade
On reconnaît les daurades à leur forme si caractéristique et leur couleur dorée.
crédit photo : D@LY3D – licence cc

Comportement

C’est un poisson carnivore, sa gueule lui permet de broyer coquillages et crustacés. Elle s’attaque aussi aux petits poissons ainsi qu’aux seiches, calamars et poulpes. 
Ce poisson, d’une méfiance légendaire, se défend vigoureusement, elle est donc une prise de tout premier choix pour les pêcheurs en surfcasting, à la pierre ou en grande profondeur. Difficilement fatigable, elle promet de véritables combats. 
Pour un amateur, elle n’est pas simple à capturer. Cette pêche nécessite beaucoup de patience et de discrétion aussi.

Taille

Elle atteint régulièrement 50 cm pour 2 kg mais elle peut atteindre jusqu’à 70 cm pour un poids de 8 kg ! La taille légale de capture de la dorade est de 23 cm aussi bien en mer du Nord qu’en Atlantique ou Méditerranée.

Où trouver la daurade ?

C’est un poisson côtier fréquentant les fonds jusqu’à 150 m. Présente sur la côte Atlantique, on la trouve des îles britanniques jusqu’au Cap-Vert. Elle aime également les eaux chaudes de La Méditerranée. Elle affectionne particulièrement les fonds sableux, riches en coquillages et en moules et plus encore les fonds mixtes comprenant roches éparses et coursives de sable, ainsi que les bordures de secteurs rocheux. On peut aussi la trouver dans les ports et aux abords des digues.

Poisson migrateur, la daurade affectionne particulièrement les eaux chaudes, elle effectue des migrations saisonnières entre les étangs côtiers et la mer à la belle saison.
 On peut donc trouver la daurade en France de la Bretagne jusqu’à la Corse en fonction des saisons et de la température de l’eau.

Quelles sont les saisons propices pour pêcher la daurade ?

> D’avril à juin
Elle arrive en banc le long des côtes Atlantiques. On peut la pêcher sur les côtes nord de la Méditerranée jusqu’en Bretagne (à partir d’avril).
Les parcs à huitres et moules sont très appréciés par les daurades, il s’agit donc d’un endroit stratégique pour jeter sa ligne.

> De juillet à septembre

Juillet et août sont les mois les plus favorables pour pêcher la daurade royale sur les côtes de l’Atlantique. Jusqu’en septembre, elle restera dans la Manche et sur la côte Atlantique puis commencera sa migration vers le sud.

Les postes propices pour pêcher la daurade royale

  • Les pointes rocheuses avancées sur la mer sont souvent des endroits de passage de gros poissons.
  • Les secteurs profonds de 10 à 40 mètres sont des zones où il est plus probable de débusquer plus fréquemment de beaux spécimens.
  • Les forts courants sont aussi de bonnes zones de pêche où les poissons viennent se nourrir.

Sans oublier les plages, les digues, les sorties de port.

Les meilleurs appâts pour pêcher la daurade royale

  • Le ver américain
  • Couteau vivant ou mort frais
  • Crabe vivant
  • Bibi
  • Bibi xxl ou coupé
  • Concombre de mer
  • Morceaux de seiche
  • Coréen
  • Couteau congelé

Juvéniles, elles consommeront plutôt des vers alors qu’adultes elles ont tendance à adopter un comportement de prédateur consommant des alvins ou petits poissons, des crustacés comme le crabe ou de gros mollusques.

daurade
Le crabe ou le concombre des mers font de formidables appâts pour la daurade royale. Crédit photo : Jerry Kirkhart ; Lebelo – licence cc

Le matériel adapté

La canne

Il est préférable d’éviter les cannes trop raides car la daurade est très méfiante et à la première touche elle abandonne le leurre si elle sent la moindre résistance.
Il faut donc privilégier une canne à action souple en pointe et action progressive sur les 2/3 restants de la canne.

Tresse ou nylon

Choisissez plutôt une tresse souple et soyeuse et évitez les tresses dont le tissage est trop compact. Le nylon, grâce à sa souplesse constitue une bonne alternative.
Les nylons hybrides s’avèrent être de bon compromis.

Les têtes plombées

La daurade possède une petite bouche mais ses mâchoires sont extrêmement puissantes. Donc il est nécessaire de se procurer des têtes plombées armées d’hameçons N°6, 4 ou 2 suffisamment solides pour résister aux mâchoires et aux violents rushs de cette combattante.
Il faut un frein bien serré pour pouvoir ferrer ce poisson étant donné la bouche et le palais très dur à percer.
Le ferrage doit être énergique et il est préférable d’adapter la puissance du freinage en fonction de la taille du poisson. Pour ferrer, il est préférable d’attendre une touche franche, soit plusieurs touches discrètes.

Les leurres souples

La technique du rock-fishing consistant à pêcher depuis le bord, dans les rochers permet de prendre des daurades avec des leurres souples ressemblant à des vers de vase tels que l’arénicole ou le jumbo. Vous aurez plus de chance d’attraper une daurade, si le leurre est posé au fond de l’eau que vous l’animez par petits coups pour le faire bouger au fond de l’eau.

Pêcheurs passionnés, n’oubliez pas de respecter la maille et de relâcher les poissons trop petits ! Pensez également à limiter les captures en pratiquant le no-kill.

rock fishing pour daurade royale
Le rock-fishing est une pratique qui peut se prêter à la pêche de daurades royales, à condition d’utiliser des leurres souples. Crédit photo Russellstreet – licence cc

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This