Pêche

Lorient-Keroman, premier port de pêche français !

Le port de pêche de Lorient-Keroman peut se targuer d’être en tête des criées françaises avec ses 26 219 tonnes débarquées et ses 82,8 millions d’euros de chiffre d’affaires. Il reste pour la troisième année consécutive le premier port de pêche français.

Port de pêche de Lorient - Hervé Cohonner
crédit photo Hervé Cohonner

Le leadership

Lorient-Keroman est le 1er port de pêche français en valeur, le 1er port de Bretagne et le 1er port de débarquement de langoustines vivantes, véritable spécialité locale.

La flottille lorientaise compte 130 bateaux, du ligneur au chalutier dont une douzaine de hauturiers de la Scapêche.
Véritable pôle économique, le port génère plus de 3000 emplois directs et constitue une véritable vivier d’entreprises.

 

Port de pêche de Lorient - en chiffres

 

Les espèces les plus pêchées

Les espèces les plus pêchées sont le merlu, la baudroie et le lieu noir. On trouve aussi la langoustine vivante et la sole.
La sardine et le maquereau ont également fait leur retour.

La pêche côtière bénéficie d’une hausse des captures en 2017 de 1116 tonnes essentiellement due essentiellement à une forte augmentation des volumes de sardines (+125%).

La pêche fraîche au large enregistre une légère baisse avec 11 992 tonnes débarquées qui s’explique notamment par des arrêts techniques.

50% des bateaux lorientais utilisent le chalut, l’autre moitié utilise des filets, casiers, palangres…
Trois types de pêche se côtoient : petite pêche, pêche côtière ou pêche hauturière.

 10 espèces les plus pêchées à Lorient-Keroman en 2017

Port de pêche de Lorient - les espèces les plus pêchées

 

Un emplacement privilégié

Le port de pêche Lorient-Keroman bénéficie d’une situation géographique avantageuse en étant ouvert sur l’Atlantique et situé au cœur de la 1ère région halieutique européenne et à proximité des grands axes de circulation.

Il bénéficie également d’un accès 24h/24h sans contrainte de marée.

Place de marché attractive, Lorient-Keroman attire de nombreux acheteurs et accueille des entreprises de mareyage et de transformation, des centres tertiaires et des services logistiques.

Un port de pêche engagé et tourné vers le développement durable

Port de pêche de Lorient - Hervé Cohonner
Crédit photo Hervé Cohonner

Lorient-Keroman est un port résolument tourné vers l’avenir qui a su s’adapter aux nouvelles données économiques et prendre en compte les enjeux de préservation des ressources, de promotion d’une pêche responsable tout en respectant les attentes des consommateurs.

 

Quels engagements ?

Port de pêche de Lorient - Traçabilité du Port à l'assiette
La traçabilité du Port à l’assiette
  • Tri des déchets récoltés sur le port
  • Compactage des caisses de polystyrène
  • Recyclage des filets usagés
  • Certification Iso 14 001 sur l’Aire de Réparation Navale visant à limiter au maximum les impacts de l’activité
  • Utilisation de gaz naturel pour la production de froid : machine à glace, gare de marée…
  • Amélioration de la valorisation des co-produits (résidus de poisson) afin de limiter le gaspillage
  • Réduction de la consommation d’énergie : travaux d’isolation, porte relevante à fermeture rapide, éclairage à LED…
  • Projet d’installation de panneaux photovoltaïques sur les 8 000 m2 des toits de criées
  • Mise en place d’équipements spécifiques pour améliorer l’ergonomie des postes de travail
  • Strict respect des conditions de travail et de sécurité du personnel
  • Traçabilité complète des produits du pêcheur au consommateur


 

Quelles actions ?

  • Utilisation d’engins de pêche sélectifs permettant de réduire les rejets de poissons ou crustacés n’ayant pas la taille minimum ou n’ayant pas d’intérêt commercial
  • Limitation des prises annexes en mer et valorisation des co-produits à terre
  • Collecte et traitement systématique des déchets ramenés au port.
  • Réduction des rejets de CO2 dans l’air et diminution de la consommation de gazoil, notamment par la modification des trains de chaluts.
  • Collaboration avec les scientifiques pour une meilleure connaissance de la ressource en enregistrant systématiquement les captures.
  • Respect des tailles minimales et des volumes de pêche autorisés définis chaque année par la commission européenne.
  • Soutien de la construction de nouveaux navires plus efficaces et moins impactant sur l’environnement.

A Lorient-Keroman, la pêche se pratique dans le strict respect des ressources, des hommes et du consommateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This