Pêche

La pêche au Sar, on vous dit tout !

Caractéristiques et habitudes

Le sar appartient à la famille des sparidés. Il est de la même famille que la daurade, le pageot, le marbré… Son nom scientifique est «Diplodus sargus». On peut le reconnaître facilement avec son corps ovale et comprimé, comme la plupart des sparidés, mais aussi grâce aux marques noires qui permettent de l’identifier. Ces fameuses bandes disparaissent après la mort de l’animal. À l’âge adulte, la taille varie généralement entre 25 et 30 cm pour un poids de 200 g à 500 g. Le sar est un animal hermaphrodite, il naît mâle puis devient femelle.

Sar commun
© Licence CC 2.0 – Source Wikipédia

Comportement

Les juvéniles sont omnivores et les adultes carnivores. Chose rare, le sar dispose à la fois d’incisives et de molaires. En effet, la mâchoire possède 8 incisives et plusieurs rangées de molaires. Il peut donc s’attaquer à plusieurs types de proies. Ils se nourrissent de vers, de mollusques, de crustacés et d’échinodermes. Ces dents lui permettent de casser les coquilles. Malgré cette grande variété de façons de se nourrir, il marque une préférence pour les moules. Il se reproduit à la fin de l’hiver au mois de février et au mois de mars.

Taille

Il atteint régulièrement 25 à 30 cm pour 200 g à 500g mais il peut atteindre jusqu’à 45 cm pour un poids de 2 kg ! La taille légale de capture du sar est de 25 cm en Manche, en Atlantique et en Mer du Nord, et de 23 cm en Méditerranée.

Où trouver le sar ?

C’est un poisson côtier fréquentant les fonds jusqu’à 30 m. Présent sur la côte Atlantique, on le trouve de la Bretagne au Sénégal. Il aime également les eaux chaudes de La Méditerranée. Le sar affectionne particulièrement les fonds rocheux, riches en coquillages et en moules. Curieux, il peut fréquenter des postes et des secteurs différents comme des gravières, fonds sablonneux, plages, herbiers, ports, bassins…

Quand pêcher le sar ?

Le moment le plus propice pour pêcher le sar est au crépuscule, c’est à ce moment que les opportunités seront les plus importantes. Le sar se pêche toute l’année mais il est conseillé de le chasser en période estivale car à l’approche du froid, il a tendance à se diriger vers les profondeurs pour y retrouver une température plus stable.

Quelles techniques pour pêcher le sar ?

La pêche aux leurres

Le sar résiste peu souvent à la technique du lancer-ramener, plus simplement appelée la pêche aux leurres. Subjugué par les bruits, leurs formes et couleurs : les leurres sont d’une efficacité redoutable sur ce carnassier.
Cette pêche très active consiste, comme son nom l’indique, à lancer et ramener des leurres sans arrêt pour tromper sa proie tout en explorant les différentes hauteurs de la colonne d’eau. Elle exige de solides connaissances en la matière et un matériel tout aussi fiable.

La mouche

La pêche à la mouche est considérée à la fois comme une activité de pleine nature, un sport et un loisir. Elle consiste à pêcher un poisson avec un leurre qui représente dans la plupart du temps soit un insecte, soit sa larve. Elle permet de pêcher différents types de poissons dans des milieux variés.

La ligne libre

Cette pêche consiste à laisser filer un appât vivant, dans la plupart du temps, sans plomber la ligne. L’appât au bout de la ligne peut donc nager librement et la canne est laissée de côté. La pêche à la ligne libre permet une présentation plus réaliste.

La coulée

L’objectif de la chasse à la coulée est de descendre sur le poisson que l’on a aperçu depuis la surface de l’eau, ou descendre sur un spot connu. Cette chasse se pratique dans des profondeurs importantes pour ne pas se faire repérer par le poisson. La coulée est une technique de chasse à part entière qui peut servir également d’approche pour la chasse à trou.

 

rock fishing pour dorade royale
Le rockfishing est une pratique qui peut se prêter à la pêche du sar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This