Pêche, Pêche en mer

La pêche à la morgate dans le Morbihan

La morgate, est pêchée dans le Golfe du Morbihan depuis 1930. Avant capturée au chalut à perche, elle est maintenant attrapée grâce à des filets ou des casiers métalliques. Dans les années 50, la morgate est devenue un plat de choix dans le Morbihan. Cette pêche est encore pratiquée aujourd’hui par des pêcheurs professionnels au moment de la migration de la morgate qui vient pour se reproduire dans le Golfe au printemps.

Caractéristiques et habitudes

En Bretagne, la seiche porte le nom de morgate qui signifie « lièvre de mer ». La morgate, longue d’une trentaine de centimètres, fait partie de la famille des seiches et est proche du calamar. Elle est classée dans le vaste phylum des mollusques. La morgate possède un flotteur interne appelé sépion, une tête avec des tentacules munies de ventouses qui lui permet de prendre des objets et de les manipuler. La morgate peut changer de couleur grâce aux chromatophores de sa peau. De plus, elle possède également un liquide noir, appelé sépia qu’elle projette afin de se dissimuler pour prendre la fuite.

Morgate

Comportement

La morgate est l’un des animaux qui peut changer le plus rapidement de couleur. La peau de la morgate s’adapte en 3 secondes à l’environnement où elle se trouve comme le sable, des rochers, des plantes…
Le mollusque peut contracter ou dilater les chromatophores de sa peau. Cette faculté lui permet de pouvoir échapper à un danger ou même de passer inaperçu quand il chasse. Les morgates pondent leurs œufs en grappes appelées raisins de mer.

Où trouver la morgate ?

La pêche à la morgate se pratique sur l’ensemble de l’espace maritime du Parc régional du Golfe du Morbihan. Cet espace comprend le Golfe du Morbihan ainsi que la rivière de Pénerf. On retrouve la morgate dans des eaux peu profondes. Elle se pêche à l’aide de casiers et filets.

Quelles techniques pour pêcher la morgate ?

Les casiers

Il existe une multitude de façon de pêcher la morgate mais deux techniques ressortent parmi les autres. Tout d’abord, les casiers qui sont essentiellement utilisés dans le Golfe du Morbihan. Les casiers sont mis à l’eau préférentiellement sur des fonds sablo-vaseux. En effet, c’est là que vient se reproduire la morgate et plus spécifiquement sur les zones de mouillages des bateaux ou sur des habitats marins à forte importance écologique qui servent notamment de supports aux œufs des morgate.

Les filets

Le filet, contrairement aux casiers, est posé sur des fonds sablonneux et, en général ,le long des côtes rectilignes qui sont touchées par une dérive littorale, une accumulation de sédiments fins (sable). Les courants de marée y sont plus forts qu’ailleurs (zones de casiers) ce qui explique notamment la pose de filets à l’embouchure du Golfe qui par l’effet d’entonnoir génère de forts courants.

La turlutte

La pêche à la turlutte est un équipement composé d’un leurre et d’une couronne d’hameçon. Cette technique de pêche est dédiée à la pêche aux céphalopodes, notamment la morgate. Les turluttes peuvent ressembler à la forme de petites crevettes ou poissons dont se nourrissent les morgates. De plus, elles sont le plus souvent lumineuses ou phosphorescentes pour attirer la morgate.

turluttes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This