Cosmétique, L'Actu

PERLUCINE ou la seconde vie des coquilles d’huîtres

perlucine : coquilles d'huitres

Entretien avec M. Pascal Mangin, Président de l’Association.

Comment est né le projet Perlucine ?

L’association est née du constat de la présence d’importants gisements de coquilles d’huître dans le Morbihan et d’un besoin identifié auprès des collectivités de les traiter par voie de valorisation. L’envie de s’investir et la mise en commun des compétences des créateurs spécialisés dans l’insertion socioprofessionnelle et la gestion des déchets ont pu donner naissance à ce projet. Perlucine a, dès le début, rassemblé un ensemble de partenaires : institutionnels, techniques, financiers, économiques et associatifs. L’objectif étant de coconstruire les actions et activités à mettre en place,en privilégiant la prise en compte de l’environnement et de l’innovation.

Pourquoi êtes-vous implantés dans le Morbihan ?

Tout d’abord nous vivons dans ce département et nous voulions développer une activité locale. Sachant que la Bretagne-Sud compte 422 entreprises ostréicoles dont 336 en Morbihan (soit environ 80% des entreprises ostréicoles de Bretagne-Sud) et est donc idéalement située pour mettre en place une filière de valorisation. D’autre part, certaines plages sont totalement “envahies” de coquilles. L’objectif étant d’élaborer des actions visant à réduire la quantité de coquilles d’huitres des différents gisements repérés et la création d’une filière de valorisation pérenne et durable.

le littoral morbihannais

Vous présentez Perlucine comme un projet d’économie circulaire. Pouvez-vous nous expliquer ?

L’économie circulaire désigne un concept économique qui s’inscrit dans le cadre du développement durable. L’objectif est de produire des biens et des services tout en limitant la consommation et le gaspillage des matières premières, de l’eau et des sources d’énergie non renouvelables. La collecte et la valorisation des coquilles d’huîtres permet de transformer ce qui était considéré comme un déchet en une véritable ressource et illustre parfaitement le modèle de l’économie circulaire sur lequel s’appuie Perlucine.

Le projet Perlucine utilise les 4 principes du Cradle to Cradle (base du système de l’économie circulaire)

En quoi consiste votre activité de collecte de coquilles d’huîtres ?

perclucine récolte de coquilles d'huitres - penvins1) Collecte auprès des ostréiculteurs des coquilles issues des mortalités naturelles. Ceux-ci participent activement en mettant des terrains à disposition et souvent utilisent leur matériels pour le chargement des camions. Les coquilles sont regroupées par quantité de 30 tonnes puis acheminées à l’usine de Kervellerin situé à Cléguer (56) : convention garantissant un exutoire pérenne pour la totalité du tonnage, qui sera réutilisé en tant que matière première dans cette usine. Perlucine assurant l’ensemble des opérations logistiques.

perlucine : produits cosmétiques2) Collecte raisonnée de coquilles d’huîtres sur les plages de Damgan – accord préalable de la commune – Convention de partenariat commercial avec la SARL « Entre Mer et Terre » situé à Allaire (56) Objectif : fournir à « EMT » la matière première nécessaire à sa production (besoins mensuels : environ 600 Kg) Proposition par « Entre Mer et Terre » de commercialiser une partie de sa production, notamment des produits cosmétiques.

Concrètement, comment ce déchet devient-il ressource ?

La poudre obtenue après plusieurs opérations mécaniques allant du chauffage au broyage et à la stérilisation dans certains cas, est du carbonate de calcium (du calcaire) et cette ressource trouve déjà aujourd’hui des dizaines d’applications, industrielles et commerciales, en agriculture, dans le BTP, Allant du complément alimentaire, à la cosmétologie en passant par la décoration, la peinture routière, jusqu’à la réparation osseuse en milieu médical. La filière de recherche étant loin d’être au bout de ses trouvailles innovantes.

Le saviez-vous ?

La Perlucine est un complexe de macromolécules organiques, pour résumer c’est le composé de cristaux d’argonite et de perlucine qui permet de constituer la nacre et de lui donner ces reflets irisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This