Les cordages par le bon bout

Nautisme    21 février 2020

Il existe une grande variété de cordages destinés à régler et manœuvrer un bateau. Chacun d’eux présente un nom bien spécifique associé à une fonction. Déjà, on ne dit pas cordage sur un bateau. On préfère le mot bout (prononcez « boute ») !

On pourra ainsi indiquer vouloir « raidir un bout » lorsqu’il s’agit de resserrer la tension sur une corde. En fonction de leur usage, les bouts présentent des matériaux distincts suivant une conception particulière : torons tressés ou âme doublée d’une gaine.
La nature des fibres utilisées est évidemment primordiale. Si le chanvre était autrefois une matière première incontournable, il est désormais cantonné à un rôle décoratif. On lui préfère les fibres synthétiques.

Pour les amarres et lignes de mouillage, le cordage doit pouvoir encaisser facilement les chocs et le frottement (ragage). Robuste, il doit aussi pouvoir se lover facilement. On pourra ainsi utiliser des bouts tressés en polyamide ou polyester offrant une bonne résistance aux UV et à l’abrasion et un allongement significatif de l’ordre de 20%. En revanche, si le polyamide absorbe mieux les à-coups, dans le temps, il va sécher et durcir jusqu’à devenir impossible à lover ou à nouer. On pourra aussi apprécier le polyéthylène pour ses propriétés hydrophobes qui lui confèrent une bonne flottabilité. A noter que la résistance d’une amarre peut diminuer de 35 à 50% au niveau d’un nœud, contre 15 à 20% au niveau d’une épissure (jointure tressée).

Pour régler le gréement (drisses, balancines, bosses de ris), les bouts sont généralement légers, à allongement limité et résistants à l’abrasion. On préférera un bout haute performance exploitant par exemple une fibre de type Vectran ou Dyneema. Pour adapter la voilure (écoutes), les bouts imposent une certaine souplesse de même qu’un confort à la main. On optera pour des bouts gainés de type polyester voire Dyneema.
Pouvant être revu en fonction de sa résistance, le diamètre d’un cordage doit bien sûr être adaptable aux coinceurs, taquets et autre, winchs dans lesquels il doit être passé. Il convient surtout de bien prévenir son degré d’usure pour éviter tout risque de rupture.

Partager cet article

Découvrez
nos produits "experts"
sur notre boutique


Découvrez nos tutos
et conseils en vidéos


Les équipements obligatoires en mer

Nos magasins


Nos équipes vous accueillent sur toute la côte Manche-Atlantique dans nos 66 magasins. Pour trouver le magasin le plus proche de chez vous, entrez le nom de la ville souhaitée ou son code postal.

Suivez-nous


Webzine de la mer


Articles, dossiers spéciaux, conseils, portraits ou innovations... le webzine de la mer vous ouvre de belles perspectives et de nouveaux horizons autour du vaste sujet que constitue la mer. Bon voyage maritime...